Activité du rucher au mois de Janvier


Que deviennent nos abeilles en janvier ?

Nous avons mis à profit cette période plus calme pour faire le bilan de l'année écoulée, nous avons préparé nos commandes en matériel pour la nouvelle saison, assuré nos démarches administratives, aménagé au mieux notre miellerie, fondu nos vieilles cires tout en gardant un contact avec nos ruches et nos abeilles en cas de coups de vents (toits) ou de chutes de neige (dégager les entrées).

Beaucoup de jeunes apiculteurs sont inquiets quant aux réserves par rapport à une saison particulièrement douce, cela démontre l'intérêt qu'ils portent à leurs avettes qui font partie désormais de la famille.
Un contrôle rapide de deux ruches fortes à la mi-décembre par une température de 15° en début d'après midi a permis de constater respectivement une présence de ronds de couvain de 5 - 8 - 5 cm sur 3 cadres dadant, avec une grappe disloquée et une activité impressionnante de nos abeilles ce jour là, porteuses d'eau et de pollen.

Concernant les réserves, pas trop d'inquiétude, s'il est vrai que la consommation journalière est plus importante en présence de couvain frais, nos réserves seront suffisantes d'ici fin février. Il nous reviendra à ce moment là de nous assurer des réserves par rapport au développement d'un couvain grandissant.
Nous retiendrons qu'une forte colonie consomme proportionnellement moins qu'une petite colonie.

A noter l'avantages et l'inconvénient de la douceur de cette fin d'année :

  • la présence plus importante d'une population d'abeilles jeunes.
  • le développement de notre ennemi le varroa ; nous devrons agir ultérieurement.

Il est toujours intéressant de pouvoir doucement sortir et lire sur le lange l'histoire de chaque colonie (vue en formation) : un complément d'information important avant la possibilité d'ouvrir nos ruches.

Deux conseils :

  1. moins on les dérange, mieux elles se portent.
  2. pour ceux qui souhaitent fermer le plancher grillagé de leur ruche, c'est le moment de le faire s'ils ne l'ont déjà fait.

Dans les semaines qui vont suivre, nous ne nous préoccuperons pas des abeilles qui sortent de la ruche en cas de froid : ce sont généralement de vieilles abeilles ou des malades qui sortent pour mourir. 

Rendez-vous en février.